L’art performance
Singularités artistiques

L’art performance

 

L’art performance est une des formes d’expression artistique les plus connues. La raison est simple : elle est très spectaculaire. De plus, ses représentations permettent souvent de s’immerger dans la représentation. L’art performance a aussi un lexique spécifique qu’il est intéressant de comprendre. Cela permet de faire la différence entre plusieurs formes de représentation de ce type d’art. Zoom sur cette forme spécifique d’expression artistique on ne peut plus singulière !

Puissant et éphémère

L’art performance est une scène destinée à faire passer un message. Il ne laisse rien après la prestation. Réaliser des photos et des vidéos constitue une des pistes pour immortaliser l’art performance. Mais dans ce cas, c’est une performance en différé. Cette dernière est différente dans son essence de la performance en direct.

Certaines performances laissent des traces sur l’environnement là où la performance s’est déroulée. Cela se produit par exemple lorsque les artistes laissent par exemple des empreintes de mains sur les murs, sur le sol…

Mais le plus souvent, l’art performance est conçu pour ne rester vivant que dans la mémoire des personnes qui ont assisté à l’action artistique. Le souvenir et l’impression sont les deux moyens par lesquels l’art performance est censé survivre.

Origine de l’art performance

Il est difficile de savoir quand l’art performance a été créé. Certains chercheurs du domaine de l’art situent cette naissance à l’époque lointaine où les humains pratiquaient des rituels censés avoir des vertus initiatiques.

Ces performances devaient théoriquement produire une impression très forte chez les personnes assistant à la scène. C’était un moyen de parvenir en quelque sorte à écrire, à graver une empreinte indélébile dans l’esprit des témoins.

Petit lexique de l’art performance

L’expression « performance concrète » désigne une action artistique entreprise par un ou plusieurs artistes devant ou au milieu d’un groupe de spectateurs.

L’on parle de « manœuvre » en général et de « manœuvre active » lorsque les artistes tendent de s’infiltrer dans la façon d’être d’un groupe. Les artistes rendent visibles des traits de caractère des spectateurs.

L’expression « situation construite » est utilisée lorsqu’une action cible de façon spécifique un groupe social de la population.

L’on parle de « Jeprut » lorsque l’action impromptue se déroule au-delà d’une journée. Cela représente un temps beaucoup plus important que la plupart des durées habituelles de l’art performance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *