Comment l’art s’infiltre dans tous les aspects de la vie
Singularités artistiques

Comment l’art s’infiltre dans tous les aspects de la vie

La notion d’art ou d’œuvre artistique est vraiment plurielle. Il n’y a pas, à cette date, de définition universellement acceptée, de perception harmonisée de l’art, de son utilité ou de ses normes. D’ailleurs, d’aucuns diront que l’art s’affranchit, par nature, de toutes formes de normes et de régulations. Pourtant, l’art est universellement apprécié. Certes, il y a des créations qui ne reçoivent pas le même accueil d’une personne à une autre, d’un pays à un autre, mais la poursuite de l’art est presque toujours encouragée, ou à défaut reconnue.

L’art dans la vie quotidienne

L’art n’a pas vocation à être encadré et exposé dans les musées et galeries spécialisées. L’art se veut être libre et entièrement démocratisé. Pourtant, la plupart des personnes ne considèrent pas les expressions artistiques facilement accessibles comme des formes d’art à part entière. Les artistes qui se produisent dans des métros et ceux dont les œuvres ornent les façades de bâtiments ne sont pas logés à la même enseigne que l’élite qui se produisent à guichet fermé ou qui ont droit aux vernissages les plus prestigieux.

Cela dit, l’art est omniprésent. Et parfois même, entre les mains et tout autour de monsieur et madame « tout-le-monde ». Pour preuve, il y a une tendance relativement récente que certains constructeurs et fabricants ont adoptée. Elle consiste à collaborer avec des créateurs, designers et artistes pour donner une nouvelle expression artistique à leurs produits. Des marques comme OnePlus l’ont fait avec leurs smartphones (OnePlus 5) décorés par Jean-Charles de Castelbajac.

Dans le monde de la mode, de telles collaborations sont généralement plus fréquentes, mais moins flagrantes. Pourtant, même des marques comme Rieker s’aventurent du côté artistique avec des chaussurres Rieker en éditions limitées de temps à autre.

L’art, une expression spontanée de son temps

Parler d’art, c’est d’abord s’interroger sur son utilité, sa mission, sa fonction. De telles questions ne trouvent généralement pas de réponses susceptibles de satisfaire tout le monde. Mais, on s’accorde tout de même à dire que l’art est toujours un produit de la société qui lui a donné naissance.

C’est d’ailleurs cette admission qui a donné lieu à la question de la restitution des œuvres d’art aux peuples qui les ont produites. En particulier les œuvres qui ont été spoliées plutôt que vendues ou cédées.

Bien que tout le monde ne puisse pas se mettre d’accord sur ce qui rend une création artistique, il y a bel et bien une acceptation unanime du fait que l’art est une forme d’expression d’une société, à une époque, à travers le faisceau des expériences et des valeurs de l’artiste. Et ce, même si ceux qui sont confrontés à la création artistique n’en perçoivent pas le message, y voient une performance absurde, ou n’y adhèrent simplement pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *