Art oriental et couleur : cas de la Chine
Art forme couleurs

Art oriental et couleur : cas de la Chine

L’art réalisé en Chine accorde également une importance certaine à la couleur. D’ailleurs le mot couleur a un double sens. Il signifie simultanément « couleur » et « expression du visage ».

Quelles sont les couleurs les plus utilisées ?

  • D’une part, le noir : ce dernier est associé au principe du yin. Ce dernier se rapporte au froid, aux nuages, et au féminin en tant que principe et non en tant que sexe. Ce noir est le produit restant lorsque le feu consomme une substance.
  • D’autre part, l’ensemble des autres couleurs pouvant être regroupées. Il s’agit globalement du rouge-vermillon, du bleu-indigo, de l’ocre-rouge, du jaune-gomme-gutte, du blanc d’huître et de l’argent.

Quelles couleurs pour quels symboles ?

Le couple ombre et lumière formé respectivement par le yin et le yang est très célèbre, tout le monde a au moins une fois vu le symbole.

Le « Yi King » en français « livre des Mutations » établit ce qui suit : le noir représente exclusivement la vie quotidienne et le rouge, les divinités. Quand ces deux couleurs sont mélangées, l’on obtient une teinte sombre appelée « xuan ». Cette dernière désigne la texture existant avant le début du processus de création. L’opposé de cette teinte sombre pré-création est le jaune, couleur attribuée à la terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *